#e-actus - le 21/11/2022

Le legal design ou comment rendre le droit plus accessible 2

Depuis quelque temps, la notion de legal design est dans l’air du temps. Mais qu’est-ce exactement ? Quelle est son utilité ? Et quels sont les avantages pour un professionnel du droit ?

Nous allons dans cet article, vous présenter les points essentiels du legal design et vous éclairer sur son utilisation. 

Legal design, une méthodologie en 3 points.

Le legal design est une extension du design thinking applicable dans le domaine juridique. Selon Tim Brown, designer et professeur ayant popularisé cette notion à travers son ouvrage « L’esprit Design » dans les années 2000, « le Design Thinking est une discipline qui utilise la sensibilité, les outils et méthodes des designers pour permettre à des équipes interdisciplinaires d’innover en mettant en correspondance attentes des utilisateurs, faisabilité technologique et viabilité économique ». Le legal design est donc un processus de compréhension des besoins qui consiste à :

  • Visualiser un ensemble d’informations ou de situations juridiques complexes pour les non-juristes
  • Se mettre à la place de l’utilisateur et placer le client au cœur du développement et des préoccupations
  • Traiter l’information graphiquement, ce qui consiste à traduire des messages juridiques complexes en illustrations, grâce à des pictogrammes, des visuels ou encore des infographies

Quels avantages pour le client (justiciable, citoyen, salarié, entreprise, étudiant, etc.) ?

Les documents juridiques (principalement les contrats, mais également d’autres formes telles que les testaments, les délégations de pouvoirs, les traités, les lois et règlements, les jurisprudences, les programmes de conformité, les conclusions devant juridictions, etc.) sont souvent complexes et contiennent une densité d’informations importante. Le legal design propose un langage simplifié et transparent dans une forme accessible pour des publics non-initiés. Une information claire et précise, permet d’instaurer un climat de confiance entre le client et le professionnel du droit. Pour le client, cela représente un moyen de comprendre plus facilement et plus vite textes, documents et situations juridiques.

Quels avantages pour les professionnels du droit (directions juridiques, cabinets d’avocats, notaires, éditeurs juridiques, legaltech, etc.) ?

Le legal design est un outil puissant pour les professionnels du droit qui souhaitent innover. Vous avez la possibilité de créer une relation privilégiée avec vos clients en leur soumettant des documents qui, dans leur réalisation, prennent en compte leurs attentes et leurs besoins. Le legal design permet de comprendre de façon quasi instantanée des éléments complexes et difficiles à appréhender. Par exemple, lors d’une procédure de divorce par consentement mutuel, qui comporte plusieurs étapes (recherche d’avocat, délais de réflexion, rédaction de la convention de divorce, homologation de la convention…), le legal design permet d’éclairer les parties par la simplification des textes grâce à des infographies, des BD, des vidéos, etc. En utilisant ce procédé, le professionnel du droit s’inscrit dans un schéma permettant de faciliter l’accès au droit et d’augmenter la capacité d’attention et de compréhension des clients. La relation client n’en sera que renforcée.

Ne pas confondre legal design et mise en page.

Le legal design n’est pas un combiné de pratiques de mise en page simplistes, mais bel et bien un art de vulgarisation de l’information complexe afin de la transmettre, par le biais de diverses techniques de création graphique, au client.

Le legal design est donc une méthodologie qui permet de faciliter la lecture et la transmission d’informations dont l’ambition n’est pas de remplacer les textes de loi. Le but n’est donc pas de privilégier le design au détriment du contenu, mais de structurer les textes de manière intelligible et accessible.

Les applications du legal design.

Les applications du legal design sont illimitées et utiles à toutes les étapes de la relation avec le client. Cette méthodologie permet notamment :

  • La mise en page de contrats afin qu’ils soient plus intelligibles.

Exemple : traduire un contrat de plusieurs pages sous forme de livret.

  • La mise en forme de textes de loi pour toucher un maximum de personnes.

Exemple : transformer une loi complexe en un document synthétique et interactif au survol de la souris.

  • La conception d’informations générales pour transmettre des notions de droit aux citoyens. Exemple : expliquer des termes ou définitions juridiques à l’aide d’infographies.


Aujourd’hui, une simplification généralisée de tous les actes semble impossible, toutefois, on peut s’attendre, grâce à l’avancée du legal design, à une forte croissance de son application pour une meilleure compréhension du droit en général ayant pour finalité un « langage clair ».